Home Page

Qui sommes nous?

Un groupe de joueurs vétérans avec une longue, très longue expérience sur Ars Magica (15 à 20 ans)

Description de la campagne:
En 1220, Myriandis de Guernicus annonça une percée majeure dans la théorie de la magie, lui permettant de repousser les limites de la nature essentielle des choses. Il démontra sa théorie en transformant des coquillages en or pur, sans utiliser de virtus, qu’il offrit aux témoins de la scène. Il affirma être proche de la possibilité de modifier la nature de pion de virtus de manière similaire.
En 1225, il accepta de décrire le cheminement personnel qui le conduisit à cette découverte. L’initié, afin de compléter son chemin, devait incanter sur sa propre personne un très puissant rituel qui nécessitait de consommer un ingrédient rare que seul Myriandis pouvait fournir. Il s’agit d’une poudre de cristal de roche, bleuté et scintillant, que Myriandis proclamait être le résultat de l’extraction de la force magique vitale de créatures puissantes vivant au cœur d’un régio si reclus qu’il refuse d’en dévoiler le lieu de peur que certains n’en abusent,
De très nombreux mages, parmi les plus puissants, cupides et riches, se font initier à ce nouveau mystère.

En 1235, il accepte, sous certaines conditions, que la maison Bonisagus retranscrive ses découvertes et les introduisent au coeur même des principes même de la théorie de la magie.
Durant le même temps, au cœur de Valnastium, un collectif de Quaesitor réputés sages et expérimentés, planchent sur les limitations à imposer à l’usage de ce nouveau talent pour éviter une trop grande influence sur l’économie mundane.

En 1240, sous la tutelle de 5 mages Bonisagus expérimentés et initiés, un groupe de 12 jeunes mages, un par maison, se voit confier la tâche de documenter les effets de cette nouvelle pratique de la théorie de la magie.

Ils sont installés dans le l’alliance des Collines Grises, au cœur du Massif Central, loin de la civilisation et du tumultes politiques qui commencent à ébranler l’Ordre d’Hermès.

Home Page

L'avenement des jours sombres Joachim